J’aime beaucoup les italiennes, mais pas seulement. Alors, pour changer la routine en 2010, j'ai jeté mon dévolu sur une Serpent Quattro. Cette voiture a été mise en vente sur ebay sans succès il y a quelques mois par un membre du forum. Les photos n’étaient pas forcément explicites mais elle était dans un très mauvais état. Et je m’y suis finalement collé. En fait, je devais utiliser cette voiture comme stock de pièces détachées. Finalement c’est cette voiture qui a utilisé mon stock de pièces…

 

Je n’ai pas photos globales de la voiture avant. Juste des gros plans. .. significatifs néanmoins de l’état initial de la voiture.

 

Elle était sale, oxydée… et en 4x2 alors que c’est un modèle vendu initialement en 4x4. La platine radio était complètement rayée en profondeur. Même du scotch-brite ne ferait pas ça.

 

Quant au châssis, c'était une énigme... En compétition, j’ai pris part à quelques courses d’endurance de 4h dans les années 80 sur Columbia is4 et mk2 (deux victoires à la clé). Je n’ai jamais vu un châssis aussi abîmé. Un morceau d’alu sous le train avant a même sauté. Pour les trains avant et arrière, de la visserie non conforme, toujours de l’oxyde et un sauve servo qui n’est pas d’époque, une attache de roue arrière morte. Après démontage, le diff avait une des noix fêlée, comme une des rondelles en acier à l’intérieur du diff ( !). Il n’y avait plus grand-chose à tirer de la boîte de vitesse… Même le carré d’alu qui supporte les disques de frein était très abîmé.

  

La course aux pièces détachées a duré quelques mois. C’est cela le défi de cette véritable ‘rénovation’. Voir en photos les plus grosses pièces: un châssis neuf et une platine neuve.

 

La liste des pièces à changer était longue et s’est allongée au fur et à mesure du remontage. Voici les principales pièces que j’ai dû trouver, pour la plupart neuves (mais je dois en oublier…):

-       toute la visserie,

-       sauve servo et biellettes,

-       triangles de suspension avant inférieurs et supérieurs,

-       cylindres des 4 amortisseurs,

-       la bague de réglage du diff et ses rondelles en téflon,

-       joint de réservoir,

-       nouvelles courroies,

-       couronnes de boîtes, cliquet et logement en alu,

-       noix de diff,

-       colonnettes de platine radio (duplication par un usineur)

-       le support de carrosserie arrière.

 

Mais surtout, cette voiture était initialement une version 4x4 dont il n’y avait de la transmission 4x4 que l’axe intermédiaire de transmission avec son ‘plugin’ à l’extrémité, les supports de platine radio et les moyeux de roues avant. Ces moyeux avec roue libre  m’intéressaient pour en changer sur une autre et il s’est avéré que celles de cette voiture viennent d’une autre marque, ce qui a contraint le précédent utilisateur à agrandir les trous des jantes… Je m’en suis aperçu dans le final quand j’ai voulu monter de nouvelles jantes.

D’où beaucoup de nouvelles pièces à trouver et à monter :

-       4 poulies de transmission

-       l’axe de transmission avant et ses supports en nylon,

-       2 cardans avant

-       4 roulements.

 

Bref, plus de la moitié de la voiture a dû être remplacée.  J’ai hésité à enlever le plastique de protection sur le châssis. Un jour viendra, ce sera pour son baptême !

 

Le réservoir a été restauré, un tendeur de courroie fabriqué, et des colonnettes en alu fraîchement usinées. Un sauve servo d’origine, comme de nouvelles biellettes ont étré posés.

 

Il ne restait plus qu’à trouver un parechoc neuf ! Ce fut fait quelques mois plus tard en même temps qu'un OPS rénové fut monté, avec un résonnateur Serpent équipé de sa durite de sortie neuve et un coude d'échappement neuf..

 

A4roues

  

 

Et voici les photos finales après montage d'un parechoc neuf, d'un OPS rénové avec son coude neuf et d'un  résonnateur Serpent.

 

 

 

 

 

A4roues

  

  

Si vous souhaitez faire un commentaire, c'est ici.

 

 

Si vous souhaitez me contacter, c'est ici.