SICCOM Puma par BS Diffusion

Lors de mes premières courses sur voiture de piste, en 1981, j'ai été impressionné par deux voitures: la PB Alpha et cette Puma. Malheureusement, dès cette première phrase on comprend que cette voiture n'a pas pu avoir le palmarès auquel elle pouvait prétendre. En effet, les premières voitures suspendues sont apparues à la même époque où cette voiture, conçue vers 1980/1981 par BS Diffusion, a été commercialisée par SICCOM.

 

Cette voiture a été la seule voiture de piste siglée SICCOM. Elle a été conçue par la société BS Diffusion à Marseille. Ces deux concepteurs géniaux ont donné leur nom à cette société éponyme: Brock et Schaoun. Le modèle présenté ici a d'ailleurs été monté par l'une de ces deux personnes.

 

Cette voiture présente des solutions techniques audacieuses et une réalisation parfaite (l'usinage des pièces est réalisé avec une précision exemplaire). Les matériaux sont "nobles", superbement travaillés comme le montrent le réservoir et les demi-trains avants. Côté technicité, on y trouve, un différentiel... autobloquant (!), un pot accordable, une platine radio montée sur silent-blocs, une dureté de frein réglable par molette, des supports de moteur en "queue d'aronde" et surtout un système breveté de démontage des roues arrières.

 

Que pouvait il manquer encore à cette superbe "planche"? D'abord un train avant oscillant. Ensuite, le démontage des roues avant est curieusement difficile par rapport aux roues arrières. Rien de permet en effet de bloquer l'axe de roue pour dévisser l'écrou externe. Il est possible d'enlever la roue avec son axe (clip), mais cela devient peu réaliste s'il faut avoir des roues de rechange avec l'axe déjà prêt. Il aurait donc fallu, comme sur les axes de roues avants PB, avoir côté intérieur un axe plus long et percé dans lequel on aurait pu y loger une corde à piano fine pour dévisser facilement l'écrou opposé. Enfin, le réservoir est beau et efficace au remplissage, mais il est assez haut, ce qui amène à un centre de gravité lui aussi plutôt haut. Un réservoir plus "ramassé" aurait été préférable.

 

Il est étonnant de voir que cette Puma est équipée de jantes avant de PB. Et même précisément de jantes de PB Alpha teintes en noir. Une preuve? Il y a la référence moulée dessus, côté intérieur des "rayons"! Cela confirme que cette voiture a été commercialisée à la même époque que la PB Alpha. Difficile d'avoir un palmarès dans ces conditions...

Difficile de savoir par quelle partie commencer la présentation de cette voiture. Comme j'ai déjà critiqué la hauteur du réservoir et je pense qu'il s'agit néanmoins d'une pièce exceptionnelle, je vais commencer par là.

 

 

A l'attention de FLB, pouvez vous me contacter par email sur a4roues@free.fr ?

 

 

Ce superbe réservoir est donc en aluminium. Il est monté sur silent-bloc comme l'ensemble de la platine radio, "isolée" ainsi du châssis.

Même le magnifique résonnateur accordable est fixé en deux points sur silent-bloc aussi pôur éviter les vibrations. La vis à l'extrémité du résonateur sert à le régler et obtenir ainsi la performance optimale du moteur.

Les dessous de la belle:châssis epoxy et pod fraisés.

Quelques détails intéressants:

- le joli support de carrosserie avant

- la fixation d'antenne en alu fraisé

- la bague de réglage de dureté de frein et le sytème de frein

- la platine radio et ses colonnettes en alu

Les trains roulants ont aussi leur particularité: roues avant référencées PB et roues arrières avec système breveté appelé "quick fit" pour le démontage rapide.

Cette voiture est vraiment chargée de spécificités techniques. Voici maintenant le beau et gros différentiel autobloquant.

Voici une solution technique utilisée sur cette seule voiture. Je reste sceptique néanmoins. Les fixations de supports de moteur par queue d'aronde.

Et enfin, voici le train avant. Ou plutôt les deux demi trains avants, peut-être les plus belles pièces de la voiture, usinées dans des blocs d'alu.

Je ne connais pas le profil des deux personnes qui ont conçu cette voiture. Mais cela ressemble à la combinaison des talents d'un ingénieur et d'un homme du marketing un brin esthète. Cette voiture semble usinée dans un bloc d'alu. C'est quelque part l'ancêtre de la Picco Genesis (tiens, celle-là n'est pas encore sur mes étagères!).

 

 

 

 

Il ne reste plus qu'à coller sur le parechoc un joli sticker fourni avec le kit.

 

 

 

A4roues

 

 

Si vous souhaitez faire un commentaire, c'est ici.

 

 

Si vous souhaitez me contacter, c'est ici.